Déclaration de PROSNOW sur le rapport spécial du GIEC sur l’océan et la cryosphère dans un climat en évolution

Classé dans : Non classifié(e) | 0

PROSNOW est financé de 2017 à 2020 par la Commission européenne, dans le cadre de son programme H2020-EU.3.5.1. – “Lutte et adaptation au changement climatique”, et plus particulièrement le thème SC5-01-2016-2017 – “Exploitation de la valeur ajoutée des services climatiques”. Le coordinateur du projet est Samuel Morin (Météo-France), qui a été l’auteur principal du SROCC du GIEC (Chapitre 2 “Zones de haute montagne” et Résumé pour les décideurs politiques) .

Le rapport spécial du GIEC sur les océans et la cryosphère dans un climat en évolution (SROCC) a été publié en septembre 2019. Le tourisme de ski de montagne est explicitement abordé dans le SROCC, y compris dans le Résumé à l’intention des décideurs politiques (SPM). Le SPM du SROCC indique que “dans certains endroits, l’enneigement artificiel a réduit les impacts négatifs sur le tourisme de ski (confiance moyenne)”.

Il indique en outre que “les technologies actuelles d’enneigement devraient être moins efficaces pour réduire les risques liés au tourisme de ski dans un climat plus chaud dans la plupart des régions d’Europe, d’Amérique du Nord et du Japon, en particulier à partir d’un réchauffement global de 2°C (confiance élevée)”. Dans le portefeuille de solutions pour faire face aux impacts du changement climatique, “l’amélioration des prévisions spécifiques au contexte, y compris les systèmes d’alerte précoce” sont clairement identifiés comme des solutions puissantes contribuant à limiter l’ampleur des impacts négatifs du changement climatique.

Le nouveau service climatique PROSNOW vise à développer de meilleures capacités d’anticipation à des échelles de temps allant de quelques jours à quelques semaines, afin d’optimiser les stratégies de gestion de la neige, en particulier l’enneigement. En améliorant l’efficacité du processus de gestion de la neige, il soutient les capacités d’adaptation de plusieurs façons, notamment en améliorant la fiabilité des conditions d’enneigement dans des conditions météorologiques et nivologiques de plus en plus difficiles. L’économie des ressources peut être une question cruciale pour l’approvisionnement local en eau, tant pour les besoins des stations de ski que pour toute autre utilisation, et PROSNOW peut contribuer à réduire les coûts de production et donc à améliorer la santé économique des stations de ski. Conçu conjointement par des scientifiques et des professionnels de l’enneigement, une mise en œuvre réussie de PROSNOW dans les stations de ski peut également être considérée comme un système de surveillance spécifique du changement climatique local et de ses impacts. L’utilisation quotidienne de ces informations dans un contexte opérationnel permettrait d’établir un lien très fructueux entre les praticiens de la gestion de la neige et les scientifiques du climat et de la neige.

PROSNOW peut contribuer à fournir des solutions pour l’adaptation du secteur du tourisme de ski au changement climatique actuel et futur. L’adaptation dans ce contexte spécifique a cependant ses limites. La diversification de l’offre touristique au-delà des activités basées sur la neige est notée dans le SROCC SPM comme une méthode d’adaptation potentiellement efficace (“la diversification des activités touristiques tout au long de l’année favorise l’adaptation des économies de haute montagne (confiance moyenne)”). En outre, nous notons que le SROCC SPM souligne que “la capacité de résistance au climat et le développement durable dépendent de manière critique de réductions d’émissions urgentes et ambitieuses, associées à des actions d’adaptation coordonnées, soutenues et de plus en plus ambitieuses (confiance très élevée)”.

L’adaptation de la gestion des stations de ski doit être considérée dans le contexte plus large de l’alignement du secteur du tourisme sur des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Vous trouverez la déclaration en version pdf ici. 

Les commentaires sont fermés.